drakys (drakys) wrote in 31_jours,
drakys
drakys
31_jours

26 juin/Carabosse – Ultimate X-Men/UA – L'homme, les enfants et le dragon

Titre: L'homme, les enfants et le dragon
Auteur: drakys
Jour/Thème: 26 juin/Carabosse
Fandom: ultimate x-men (univers alternatif)
Personnages: charles, erik, logan, scott, kurt
Rating: G
Disclaimer: marvel
Participation au vote de fin de mois: non
Notes: je tiens à vous avertir que la fin est particulièrement conne.


Il était une fois dans des temps anciens, un homme de grand pouvoir qui collectionnait ses semblables. Pièces vivantes sur un échiquier invisible, chacun de ces enfants magiques ne connaissait guère sa place dans le jeu plus grand qu'eux qui se déroulait à travers les jours qui passent. Aucun d'entre eux ne savait pourquoi ils se retrouvaient tous ensemble, mais tous savait qu'ils avaient une importante destinée à accomplir.

Charles était un homme sage, que la populace tenait à la fois en haute estime et en sainte horreur. Chacun disait tout bas qu'il était un sorcier, un envoyé du démon pour les confondre de ses mots doux. Les murmures glissaient sur le vent que le dragon était son ami.

Le dragon, personne n'en avait jamais vu ne serait-ce que le bout de la queue ou la moindre écaille brillante. Il se terrait par-delà les montages, sommets desquelles disparaissaient dans les murailles de la brume.

Parfois il tuait des hommes, et la frayeur redoublait et des mots durs étaient crachés contre cet homme mystérieux qui assemblait autour de lui de si jeunes et si énigmatiques protégés. Parfois les rumeurs du dragon parlaient de tant de violence que les gens pensaient mourir de peur.

Un jour, Charles envoya quérir trois de ses enfants. Il leur expliqua l'absolue nécessité de trouver le dragon et de le raisonner. Il les prit chacun à part et par fragments, leur glissa une part d'un même secret qui les guiderait. Au premier, il dit:

"Il vit loin dans un château de fer."

Au second, il révéla:

"Le dragon n'est pas un monstre."

Et au dernier, il murmura si bas que le jeune homme faillit ne pas entendre:

"Un mourra, deux passera et trois attendra."

Il lui tendit une lettre que le jeune homme cacha dans ses vêtements. Puis, tous trois se mirent en route dès le premier rayon de soleil. Le premier était le plus âgé: il était si vieux que même lui ne connaissait pas son âge. Il s'était réveillé un matin et son corps était devenu invincible, guérissant presque en le temps de le dire.

Le second était aveugle, par choix et quelque peu aussi par obligation. Il devait en tout temps garder les yeux fermés, sous peine qu'un grand feu coule de ses yeux et que tout périsse sous son regard.

Le troisième était emmitouflé dans un manteau trop grand, parce que les gens avaient peur de son apparence qu'ils disaient démoniaque. Oreilles pointues, fourrure bleue et queue en pique, il pouvait apparaître d'un endroit pour réapparaître dans un autre.

Ce dernier des trois enfants magiques était inquiet, mais ne partagea pas ses inquiétudes avec ses frères. Un mourra, voilà ce qui l'inquiétait. Est-ce que son aîné allait réellement perdre la vie? Et que voulait dire deux passera? Il ne savait pas non plus ce que lui-même devait attendre.

Le premier jour passa sans encombre, le second s'écoula sans même l'ombre d'une difficulté et le troisième les mena dans un cul de sac entre deux murs de roc. Le premier s'énerva, le second voulut ouvrir les yeux pour leur permettre de passer et le troisième comprit que les chiffres étaient les jours.

"Attendez", recommanda-t-il.

Et le soleil descendit lentement et ses derniers rayons s'accrochèrent sur une surface pour la faire réfléchir.

"Là!", s'exclama le premier. "Le château de fer!"

Le troisième prit aussitôt leurs mains et ensemble ils disparurent, pour réapparaître par magie devant le grand château de fer à l'aspect terrible. Un grondement retentit, comme depuis les entrailles de la terre.

"Le dragon!", s'exclama le second et comme une mâchoire géante, une porte s'ouvrit lentement.

Les deux voyants entraînèrent le non-voyant et ils passèrent la gueule métallique quand les dents hérissées de la herse se soulevèrent comme par magie. Aucun des trois enfants ne voyait le mécanisme qui actionnait la porte ou la grille. Mais deux d'entre eux virent que le vrai dragon les attendait, l'autre le devina.

Seulement, ce dragon n'était pas un dragon, mais un homme. Vêtu en grand seigneur et présentant bien jusqu'à son dernier cheveu blanc bien coiffé. Il tendit une main et le troisième y posa immédiatement la missive dont il était le porteur.

L'homme à la réputation de dragon, qui n'aimait pas ceux qui n'avaient pas de pouvoirs, leva les yeux après avoir entièrement lu le papier. Il haussa un sourcil et demanda avec humeur:

"Il fallait vraiment qu'il joue tout ce drame? Il ne pouvait pas seulement m'envoyer une note par pigeon messager? Je n'ai quand même pas emprunté ses livres depuis si longtemps que ça!"

(26 juin 2006)
Tags: contes, juin 06, theme du mois, x-men
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic
  • 8 comments